SMART soutient la recherche pour analyser l’impact du numérique sur l’enseignement.

SMART Technologies, un des principaux fournisseurs de solutions collaboratives, présente à l’occasion d’Educatec Educatice, sa participation à une thèse par l’intermédiaire d’une convention CIFRE (convention individuelle de formation par la recherche) signée avec l’Université Stendhal – Grenoble 3.
Débuté en octobre 2010 par Emilie Magnat, étudiante à l’Université Stendhal – Grenoble 3 et doctorante au sein du LIDILEM (Laboratoire de linguistique et didactique des langues étrangères et maternelles), ce projet d’études porte sur une recherche en didactique des langues visant à déterminer l’impact du tableau numérique interactif SMART Board (TNI) sur le travail de la phonologie en anglais en classe de CE1.

Quels sont les objectifs visés dans l’utilisation du TNI en langues ? En quoi le TNI permet d’aller plus loin ? Quelles sont les bonnes habitudes à prendre par l’enseignant ? Comment développer sa créativité ?

Pour répondre à ces interrogations, Emilie Magnat propose une présentation intitulée «L’enseignant et son TNI, un duo efficace pour les langues » basée sur les éléments suivants :
– L’aide que représente le TNI SMART Board pour l’enseignant.
– L’intégration du TNI SMART Board dans le travail de la langue étrangère à l’école élémentaire.
– Les exemples de documents pédagogiques tirant profit des fonctionnalités du SMART Board.

Dans sa thèse, en plus d’un groupe-classe contrôle, Emilie Magnat a comparé un groupe-classe utilisant le TNI à un groupe-classe effectuant les mêmes activités en anglais, mais sans le TNI. Elle a ainsi pu comparer l’activité de 3 enseignantes et 57 élèves répartis dans 3 classes de CE1 implantées sur les communes de Têche, Saint Vérand et L’Albenc dans l’Isère. Il s’agissait ainsi d’examiner en quoi l’instrument utilisé détermine l’apprentissage.

Parmi les premiers résultats mis en évidence, elle souligne les points suivants :
– Le TNI permet à l’enseignant d’améliorer sa confiance en lui en ce qui concerne sa prononciation et donc de proposer des exemples corrects de prononciation aux élèves. Ainsi, le TNI et l’enseignant constituent deux sources d’information complémentaires auxquels les élèves peuvent se référer.
– Les fonctionnalités du TNI permettent à l’enseignant de proposer à ses élèves des représentations visuelles et sonores des éléments linguistiques ayant un impact significatif sur l’apprentissage. Les élèves peuvent ainsi voir, entendre et manipuler les mots ou les sons de l’anglais, par exemple.
– Avec le TNI, les élèves animent la séance de travail. Leur participation active détermine la qualité de leur apprentissage.
– L’utilisation du TNI permet de renforcer la pédagogie, la créativité et les compétences linguistiques de l’enseignant.

«Cette thèse s’intéresse autant aux élèves qu’à l’enseignant. D’après mes observations, le TNI SMART Board permet d’aider les élèves dans leur processus d’apprentissage et l’enseignant dans l’acte d’enseigner en venant compléter ses compétences linguistiques», indique Emilie Magnat.

«SMART qui a créé le premier tableau interactif en 1991 a su devenir un acteur majeur sur le marché de l’éducation, en proposant des solutions numériques qui viennent renforcer la pédagogie délivrée par les enseignants dans les salles de classe. Nous trouvons intéressant de participer à des travaux de recherche afin de comprendre l’impact de nos tableaux interactifs sur l’enseignement et l’apprentissage des langues étrangères», précise Richard Ramos, directeur général de SMART en France.

Emilie Magnat prévoit de soutenir sa thèse à l’automne 2013. Elle a présenté ses premiers résultats à l’occasion du salon Educatec Educatice, lors d’une conférence sur le stand de SMART Technologies.

 L’article de Ludovia

Ce contenu a été publié dans Points presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *