La Haute-Loire à la découverte des TBI et « classe mobile »

MOTIV’SOLUTIONS  a sélectionné cet article qui nous présente l’initiative du CANOPE de Haute-Loire dans l’organisation d’un colloque intitulé « Faire entrer l’école dans l’ère du numérique en Haute-Loire ».

8080

C’est dans le cadre de la concertation nationale sur le numérique, lancée par la Ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem au mois de janvier dernier, que le Canopé de Haute-Loire avait invité ce mardi 3 février enseignants, parents d’élèves et élus pour un colloque intitulé « Faire entrer l’école dans l’ère du numérique en Haute-Loire ».

Les Canopés (ex-CDDP) de Moulins (Allier), de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), d’Aurillac (Cantal) et du Puy-en-Velay accueillaient simultanément ce mardi 3 février autant de « cafés numériques », évènements qui réunissaient les différents acteurs de la communauté éducative dans l’objectif d’alimenter la réflexion sur les apports du numérique voulue par la Ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, ceci dans le cadre d’une concertation nationale lancée en janvier dernier. Souvent bonne élève dans le domaine de l’éducation, la Haute-Loire se distinguait de ses voisins auvergnats en profitant de l’occasion pour organiser un colloque.

À la découverte des nouveaux outils numériques

Dès 16h30, l’Inspecteur d’Académie Jean-Williams Séméraro et son conseiller technique Gilles Pichon prenaient ainsi la parole pour exposer la politique ministérielle concernant le développement du numérique à l’école, Marc Jamois, directeur du Canopé de Haute-Loire présentant quant à lui les missions de son organisme sur le plan du numérique. S’ensuivait un « mini-salon » visant à faire découvrir les usages que font de ces nouveaux outils, de plus en plus répandus dans les établissements de notre département, de l’école maternelle au lycée.

Échanges autour de deux thèmes

Ont ainsi été présentés à l’assistance tableau numérique interactif, travaux en atelier sur tablettes tactiles, « classe mobile » et dictée autonome ou encore logiciel d’évaluation de compétences, employés respectivement au Monastier-sur-Gazeille, à Lamothe, à Costaros et à Espaly-Saint-Marcel. La journée s’est achevée par le « café numérique », en l’occurrence une heure trente de débats autour de deux thèmes : « le numérique et les compétences de demain », avec le témoignage d’étudiants de l’IUT du Puy-en-Velay, et « le numérique, un facteur d’ouverture de l’école à son territoire et à son environnement », avec le témoignage du groupe départemental arts et culture sur les sites patrimoniaux.

 

Ce contenu a été publié dans Points presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *