Un établissement aulnésien s’équipe en TBI et devient école pilote

MOTIV’SOLUTIONS  a sélectionné cet article qui nous présente l’école élémentaire Joliot-Curie, tout récemment équipée d’un TBI et de 25 nouveaux PC portable pour des enseignements numériques spécifiques.

630231701_B974764637Z.1_20150212180753_000_GG23VDJS2.3-0

Mercredi, jour sans enfants, les classes sont vides, les crayons sont rangés dans les trousses, mais il y a du monde dans l’école. Ça tape, ça déballe, ça visse. Les hommes des services techniques de la ville d’Aulnoye, l’informaticien « maison » Yannick Hennebert, mettent la dernière main cette école qualifiée un peu pompeusement «du 21e siècle ».

Les nouvelles technologies, impressionnantes pour tous ceux qui ont connu le tableau noir et la craie, sont entrées dans les classes. « Nous avons installé onze tableaux numériques avec vidéoprojecteurs. C’est le dernier modèle sorti », explique Yannick Hennebert. Caroll Weidich, adjointe aux écoles, et Patricia Saudemont, directrice de l’enseignement, se lancent dans une démonstration avec pour seul outil leurs mains et leurs doigts. C’est tactile, facile et ludique, le geste est naturel. « Les enfants vont écrire avec leurs doigts sur le tableau. C’est une technologie multipoints qui permet la précision du geste. Ils peuvent aussi écrire avec des marqueurs type Veleda », note Yannick Hennebert, joignant le geste à la parole.

Domotique

Toutes les matières peuvent être enseignées avec ce nouvel outil « que s’est bien appropriée l’équipe éducative de Joliot-Curie. Il existe des logiciels conçus par l’Éducation nationale pour chaque matière », note Patricia Saudemont. L’école est également dotée de 25 nouveaux PC portables pour des enseignements numériques spécifiques. L’établissement, rénové, est aussi un modèle en matière de domotique, « cela permet de mieux maîtriser les consommations en électricité et eau ». « Par exemple, nous avons installé des lecteurs biométriques. Ce n’est pas une simple ouverture de la porte avec l’empreinte digitale. Il est couplé avec le chauffage de chaque classe ». Ces équipements high-tech, coûteux, ont été financés grâce à l’enveloppe de l’ANRU : « à long terme, nous souhaitons équiper les autres écoles pour que tous les enfants d’Aulnoye aient les mêmes chances », souligne Caroll Weidich. L’élue aimerait également doter toutes les maternelles de grandes tablettes. Mais ce ne sera pas pour tout de suite, finances serrées oblige.

 

Ce contenu a été publié dans Points presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *