Le projet « Sankoré » et l’équipement des écoles sénégalaises

MOTIV’SOLUTIONS a sélectionné cet article rédigé par l’agence de presse sénégalaise qui nous informe que le projet « Sankoré », initié depuis 4 ans au Sénégal et visant à équiper les écoles de solutions numériques, va mettre en phase pour la sec onde fois une distribution de kits pédagogiques dans d’autres régions du Sénégal.

SENEGAL-EDUCATION

L’ambassade de France aide à améliorer la qualité des apprentissages scolaires

 2015-03-24 18:03:37 GMT

Dakar, 24 mars (APS) – Le projet « Sankoré », lancé en depuis quatre ans pour équiper les écoles sénégalaises d’outils pédagogiques numériques, va améliorer la qualité des apprentissages, a assuré mardi le chef du Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’ambassade de France au Sénégal, Follan Moncef.

S’exprimant lors d’une réunion du comité de pilotage du projet, à Dakar, il a souligné l’importance des contenus pédagogiques fournis aux enseignants et élèves grâce à cette initiative.

Le projet vulgarise l’utilisation du tableau numérique interactif dans les classes de l’élémentaire, selon les partenaires.

Il est mis en œuvre depuis 2011, avec le soutien de l’ambassade de France au Sénégal, qui déclare avoir mis au moins 700 kits pédagogiques numériques à la disposition d’écoles élémentaires réparties dans les régions de Thiès, Kaolack, Fatick et Diourbel, dans une première phase déroulée de 2011 à 2013.

La deuxième phase, à dérouler durant la période 2014-2016, va concerner les régions de Saint-Louis, Matam, Dakar et Louga, qui bénéficieront de 1.113 kits pédagogiques numériques. Au total, 29.566 élèves doivent en bénéficier.

Cette initiative facilite « la production de ressources numériques interactives adaptées au programme en cours dans les classes », selon Follan Moncef.

« L’ambassade de France soutient le ministère de l’Education nationale dans l’élaboration de ces contenus », a-t-il assuré.

Le projet « Sankoré » peut améliorer les enseignements et apprentissages parce qu’il permet à l’enseignant de dispenser rapidement ses cours, en important des contenus déjà produits par un logiciel, sans donc écrire ni dessiner, selon les partenaires.

« Cela permet de rentabiliser le quantum horaire et de créer un engouement chez les enseignants et les élèves », a expliqué El Hadji Ndiaye, coordonnateur du projet au ministère de l’Education nationale.

Chacun des kits pédagogiques numériques remis aux bénéficiaires comprend un ordinateur portable, un vidéoprojecteur connecté à une caméra infrarouge, un stylet, un tableau numérique en interaction avec le contenu numérique contenu le logiciel.

ADL/ESF

 

Ce contenu a été publié dans Points presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *