Le numérique à Loches !

MOTIV’SOLUTIONS  a la joie de partager cet article qui nous fait part, 6 mois après l’installation par nos soins à l’école Lamblardie de 14 tableaux numériques, ordinateurs et deux e-blocks, d’un succès inégalable auprès des enseignants et des élèves.

 

eblock ecole

Les tableaux noirs (verts, en réalité…) et les craies ont été remisés. Les élèves ont maintenant face à eux un tableau blanc surmonté d’un projecteur. Les nouvelles générations d’écoliers lochois ne connaîtront plus le crissement de la craie, mais ils sauront (et savent déjà) utiliser les tableaux numériques. Quand il est éteint, le tableau peut être noirci au feutre effaçable. Allumé, il ouvre de nouveaux horizons d’enseignement. Depuis la Toussaint de cette année scolaire, le tableau numérique est le support pédagogique des écoles de la ville. En primaire, six classes de Lamblardie et quatre (sur six) de Vigny en sont déjà dotées. Un tableau numérique a également été installé dans chaque maternelle, à Sarraute et Mariaude.

La ville a investi 75.000 € pour acheter 14 tableaux numériques, ordinateurs et deux Eblocks, retenant la société Motiv’Solutions après appel d’offres.

Expérience positive

Voila près de six mois que les enseignants les utilisent quotidiennement. « Ça leur plaît, assure Michel Dugrain, enseignant de cm2 et directeur de l’école Lamblardie. L’attrait pour nous, enseignants, c’est la polyvalence. C’est une expérience positive ». Il estime que la répartition entre cours « numériques » et cours « classiques » sur une journée est d’un tiers – deux tiers. Les enfants n’ont pas les yeux rivés sur l’écran toute la journée.
Laurent Senepart, directeur régional de Motiv’Solutions, a présenté aux parents et enseignants une démonstration des possibilités offertes par ces nouveaux outils, le 1er avril dernier, dans l’école Lamblardie. « Avec ces tableaux, on enseigne aussi bien le français, les maths… en fait toutes les matières, indique-t-il. Le logiciel a 5.000 ressources. On peut aussi faire des recherches sur internet. L’enseignant peut préparer ses séquences pédagogiques aussi de chez lui. Il les met sur un clef USB et les apporte à l’école ».
La municipalité a aussi été séduite par les Eblocks. Ce sont des cubes de chiffres et de lettres que l’élève place dans un support relié à un ordinateur pour répondre à des questions en mathématiques et en anglais. « Les élèves travaillent en groupe, cela crée une émulation. C’est apprendre en s’amusant », souligne Laurent Senepart, qui a déniché ce support interactif dans un salon en Angletere.
Anne Pinson, adjointe au maire en charge de la vie scolaire, a vu aussi une autre utilité des Eblocks pour les écoliers en situation de handicap. « La Cliss a tout de suite récupéré ces Eblocks dans sa classe », précise-t-elle. L’élue regarde cette année comment élèves et enseignants s’approprient ces nouveaux outils. « Il manque encore deux tableaux à Vigny. Ce sera pour la rentrée prochaine », promet-elle. Par contre, les tablettes numériques ne sont pas encore prévues pour les écoles de la ville.

Ce contenu a été publié dans Points presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *