L’école de Sainte-Marthe se met en mode numérique à Draguignan

MOTIV’SOLUTIONS a sélectionné cet article qui nous présente l’école de Sainte-Marthe à Draguignan, qui, déjà équipée de tableaux numériques interactifs continue sa progression dans le numérique avec l’équipement à venir de l’ensemble des élèves de CM2 et les collégiens de tablettes.

28919740

L’institut privé, sous contrat avec l’État, équipera, dès la rentrée prochaine, tous les élèves de CM2 et les collégiens de tablettes. Parents et enseignants ont validé le projet

Un élève, une tablette. C’est ainsi que Pascale Florens, responsable de l’institut Sainte-Marthe, croit en l’avenir… Dès la rentrée prochaine, les écoliers de CM2 et les collégiens seront équipés d’un Ipad Air pour suivre les cours. Soit un investissement non négligeable de trois cents tablettes au total.

Incontournable, selon le chef d’établissement (également prof d’histoire-géographie) qui a déjà reçu le feu vert de tous les enseignants, des parents d’élèves et primordial, du conseil d’administration.

« Il y a quatre ans, lors de la rentrée 2011-2012, L’OGEC (l’organisme de gestion des établissements d’enseignement catholique) a financé vingt tableaux blancs interactifs (2 000 euros pièce) dans nos classes, et assuré toute la formation pédagogique et pratique du personnel d’éducation. Une véritable révolution industrielle ! »

Cartable virtuel ?

Pour permettre aux élèves d’être au fait des dernières technologies, les tablettes sont aujourd’hui indispensables. Texte, image, vidéo, cartographie, sport, musique seront alors accessibles d’un simple clic.

Un jeu d’enfant pour cette jeune génération…

Mais la tablette pourrait aussi solutionner le problème de poids des sacs.

Un cartable virtuel ? Le rêve des jeunes qui, depuis des décennies, se cassent les reins.

« Nous voulons améliorer les performances de nos élèves. Et rendre les cours plus ludiques, qu’ils soient les acteurs de leur savoir. Ce qui, par expérience, leur permet d’assimiler les leçons plus facilement. » Seul hic, l’absence de subvention du conseil général du Var. Alors que ceux des Alpes-Maritimes et des Bouches-du-Rhône ont équipé leurs collèges publics et privés…

« C’est dommage, car il me paraît important que les territoires soient identiques en matière d’éducation. Or là, le traitement des enfants est différent dans une même région ».

Mais peu importe, Sainte-Marthe, qui voit ses effectifs croître pour la rentrée prochaine, entend rester à la pointe. Pour donner à ses jeunes toutes les chances de réussite.

Ce contenu a été publié dans Points presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *