L’école Jules Ferry carbure aux nouvelles technologies !

MOTIV’SOLUTIONS a sélectionné cet article qui nous présente l’école Jules Ferry (Bretagne), déjà équipée en TBI dans chaque classe et qui vient d’être équipée de tablettes supplémentaires.

les-nouvelles-technologies-font-partie-de-l-environnement_2351945_660x276

Branchée et connectée, l’école Jules-Ferry carbure aux nouvelles technologies ! Avec une salle informatique bien équipée, des tableaux interactifs dans chaque classe, le numérique fait d’autant plus partie de la vie des élèves que, depuis la rentrée de printemps, huit nouvelles tablettes sont venues s’ajouter aux six que possédait déjà l’établissement. Ce joli cadeau de l’Association des parents d’élèves, d’un montant de 4.000 €, permettra aux enseignants de travailler par demi-classe ou d’associer deux élèves par tablette. Dans un cas comme dans l’autre, « ces nouveaux outils permettent d’aborder certaines matières de manière plus ludique. Ils permettent également aux élèves d’évoluer à leur rythme et d’individualiser certains apprentissages. Ce sont des aides appréciables au service d’une pratique pédagogique différenciée », explique la directrice Claudine Frétigné.

En d’autres termes, l’enseignant reste maître à bord et décide des meilleurs moyens pour que ses élèves parviennent aux apprentissages requis. « Cela ne signifie pas qu’on va brûler les livres » Les projets ne manquent pas : jeux éducatifs, travail d’écriture, apprentissage de la logique et de la déduction avec les tangrams pour les petits élèves de Patricia Chauvet, réalisation d’un dictionnaire pour les élèves de grande section et CP de Rachel Le Vu, travail sur la lecture des contes pour les CE1 et CE2 de Sandrine Rannou, information et documentation en vue d’une future sortie scolaire aux Glénan pour les CE2 et CM1 de Thierry Helleux ou encore création, rédaction et mise en page de contes pour les CM1 et CM2 de Claudine Frétigné. L’utilisation de ces nouveaux outils ne se limite pas à une aide pédagogique, ni ne remplace une méthode d’apprentissage plus classique. Pour Claudine Frétigné, « il ne faut pas oublier que cet environnement technologique fait partie de la vie des élèves d’aujourd’hui, nés dans l’ère numérique. Le rôle de l’école est aussi de les initier et de les éclairer dans l’utilisation de ces pratiques. Mais recourir aux tablettes à l’école primaire ne signifie pas que l’on va brûler les livres ! L’utilisation des manuels et la lecture des romans restent prioritaires ».

Ce contenu a été publié dans Points presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *