Maternelles de Jarny : une bouffée d’ère numérique

MOTIV’SOLUTIONS a sélectionné cet article qui nous parle de la fin d’année de la maternelle Yvonne-Imbert de Jarny (Lorraine) qui a vu son année scolaire s’achever par l’équipement en matériel numérique dont vidéoprojecteurs et tablettes hybrides. Vivement la rentrée !

patricia-carletti-et-alain-lafond-sont-tout-sourire-devant-cette-petite-grappe-de-bouts-de-chou-qui-decouvre-l-une-des-nouvelles-tablettes-photo-rl

C’ est un peu leurs cadeaux de fin d’année ! », rayonne, malgré la canicule, Alain Lafond. On peut même dire que le conseiller municipal jarnysien chargé du développement du numérique a (symboliquement) revêtu le costume du père Noël en ce jour de canicule. Ah, Noël, l’hiver et son froid glacial, la neige qui vient rafraîchir les corps et raviver la flamme des âmes enfantines. Une bouffée d’air frais !

Les petits en question sont à mille lieues de se projeter dans cette période féerique. Actuellement, ceux de la maternelle Yvonne-Imbert jouent dans le jardin en cet ultime jour de l’année scolaire. Ils s’aspergent d’eau, sous la protection des arbres de l’école. Ils ne savent donc pas qu’ils sont les heureux bénéficiaires des présents qui viennent d’arriver dans leur établissement. Soit un serveur informatique, une imprimante réseau, un vidéoprojecteur et surtout, le must du must, six tablettes numériques hybrides. « Euh, hybrides ? C’est-à-dire que ça marche grâce à des récupérateurs d’énergie comme sur les autos ? », demande le rédacteur de ces lignes, en froid avec les nouvelles technologies. « Non , rigole Alain Lafond. Tablettes hybrides, ça veut dire que l’écran se détache du clavier. » Ah, ok, ok…

20 000 € pour les 5 maternelles

Que les quatre autres maternelles de Jarny ne jalousent pas Yvonne-Imbert : elles aussi recevront leur équipement informatique à la rentrée. Un programme (municipal) s’inscrivant dans la continuité de ce qui a déjà été fait dans les écoles élémentaires. « Chacune d’elles a reçu des PC portables (40 au total, NDLR) et un tableau blanc interactif (TBI) , rappelle le sieur Lafond. On veut poursuivre l’informatisation des établissements scolaires en axant notre effort l’an prochain sur les maternelles. C’est simple : elles n’ont rien du tout en matière d’équipement informatique. »

A Yvonne-Imbert, seuls une imprimante d’un autre âge et quatre ordinateurs vieux et obsolètes trônent dans la salle de jeux et de lecture. Autant dire que l’arrivée du nouveau matériel va être synonyme de petite révolution. « Si un TBI est inadapté aux jeunes âges, les tablettes vont grandement leur servir. Surtout à nous ! », sourit Patricia Carletti, la directrice par intérim d’Yvonne-Imbert (la titulaire reviendra en septembre après avoir pouponné). Patricia, qui retrouvera dans deux mois sa noble mission de maîtresse à temps plein, explique : « Les six tablettes seront réparties par groupes. Les enfants n’auront pas le droit de les manier, seules les enseignantes pourront s’en servir. Ces nouveaux outils vont nous permettre de travailler les arts visuels, l’assimilation du langage, la découverte du monde… »

Les autres équipements, pour leur part, vont directement être utiles à l’équipe pédagogique. « Le vidéoprojecteur nous épaulera pour les conseils de classe et l’imprimante réseau sera, elle aussi, d’un grand secours : on pourra imprimer un document à partir de n’importe quel endroit de l’école et surtout, on ne gaspillera plus de feuilles. » Car l’actuelle, qui vit ses dernières heures, avait une fâcheuse tendance au bourrage papier. « Quant au serveur , enchaîne Alain Lafond, il permettra de sauvegarder le travail des élèves. » L’élu en profite pour glisser la facture de toute cette modernisation : « 20 000 € pour les cinq maternelles. En dehors de ce coût, nous allons également les équiper chacune d’une nouvelle photocopieuse. » Aucun doute : après la canicule de leur dernière semaine d’école, les petits auront droit à une belle bouffée d’ère numérique en septembre…

Ce contenu a été publié dans Points presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *