Le Tableau Numérique Interactif, une double entrée vers l’apprentissage

Sophie de Clermont, enseignante en moyenne section de maternelle à l’école de Flornoy à Bordeaux, nous montre comment elle parvient, avec l’aide du Tableau Numérique Interactif, à amener étapes par étapes la compréhension d’un tableau à double entrée à des enfants de quatre à cinq ans. Apprentissage d’une notion qui va leur servir au quotidien avec l’exemple d’un cas concret, mais aussi entrée dans le monde numérique grâce au TNI, matériel fort utile à Sophie pour sa séance de 20 minutes.

Sophie de Clermont, enseignante en moyenne section de maternelle à l’école de Flornoy à Bordeaux, nous montre comment elle parvient, avec l’aide du Tableau Numérique Interactif, à amener étapes par étapes la compréhension d’un tableau à double entrée à des enfants de quatre à cinq ans. Apprentissage d’une notion qui va leur servir au quotidien avec l’exemple d’un cas concret, mais aussi entrée dans le monde numérique grâce au TNI, matériel fort utile à Sophie pour sa séance de 20 minutes.

 
Le TNI permet un travail étape par étape

 
La séance de ce vendredi 09 mars va conduire notre enseignante à faire lire aux enfants un tableau à double entrée et à en comprendre son fonctionnement. Elle part de l’affichage de formes diverses (ronds, triangles, carrés…) que les enfants doivent s’amuser à trier à leur guise. Les formes en question ont différentes couleurs. Avec ces éléments, le petit groupe de sept enfants arrive à la définition d’un critère de tri, certains enfants ayant trié par forme, d’autres par couleur.

La maîtresse fait ensuite apparaître un tableau « piky », avec plusieurs animaux cette fois-ci, toujours de différentes couleurs. Une fois que les enfants ont assimilé le tri par animal et par couleur, Sophie introduit la notion de double entrée (une entrée « animal » et une entrée « couleur »).
« D’un tri par forme et par couleur, nous sommes arrivés au tri à deux critères », explique t-elle.

 
Mise en pratique du travail en classe en situation réelle

 
Le travail sur le tableau à double entrée amène petit à petit les enfants vers un cas concret. Il va leur permettre de compléter à leur arrivée le matin, la grille de renseignements « cantine, garderie, sieste… », une tâche normalement effectuée par leurs parents.
Au bout d’une séance de 20 minutes, les enfants sont fiers de pouvoir réaliser cette mission.

 
Utilisation de ressources en interne

 
Pour le travail avec le TNI, Sophie utilise principalement des ressources créées par les enfants (textes audio de leurs sorties de classe, photos…). Les tableaux « piky », utilisés dans la séance, sont aussi des photos.
« J’utilise des ressources personnelles car, à la maternelle, il est important d’utiliser le vécu des enfants en fonction des travaux. C’est un choix personnel de pédagogie de classe », souligne notre enseignante.

« Je préfère fonctionner sur tout ce qui a été mis en place avec les enfants pour pouvoir développer des situations adaptées à leur niveau. Pour l’instant je n’ai pas éprouvé le besoin d’aller chercher des ressources académiques ou autres ».

 

Le TNI, doublement intéressant, pour l’élève et pour l’enseignant

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *