Tablette en maternelle, le numérique au service du langage

Cet article, sélectionné par MOTIV’SOLUTIONS, nous présente des élèves d’une classe de grande section de maternelle, très rapidement familiarisés avec les nouvelles technologies par l’utilisation de tablettes numériques, qui permettent un apprentissage ludique et une participation à l’orale plus active.

Ipad a lecole V2

Faîtes-appel à votre mémoire…Au besoin, fermez les yeux…Le passage à la maternelle: l’odeur douce-amère du pot de colle blanche, le claquement des pupitres en bois, les gribouillages et autres découpages -bien concentrés, langues tirées- les fiches et leurs collections de gommettes, les bons-points, la craie qui crisse dans la classe…
Ça, c’était la grande section de maternelle vintage. Maintenant faites RESET.

Et regardez ces élèves, studieux, profondément concentrés sur un outil moderne et parfaitement adapté, protégé par une coque rigolote avec des poignées et une sorte de coussin: un Ipad ou tablette numérique.

Avec leur maîtresse, par petit groupe de quatre, ils participent par exemple à un atelier de manipulation. Ils lancent le dé et doivent construire une tour avec le nombre de legos indiqué sur le dé. Ils attrapent l’une des trois tablettes de la classe, photographient le résultat final, et valident par un« pouce vert » en cas de réussite.

Très rapidement familiarisés avec les différentes fonctions de cet outil, ces élèves de 5-6 ans apprennent vite. Ainsi, pour la photo, les cadrages fantaisistes des débuts se sont ajustés rapidement.

D’autres situations font appel à de l’expression orale. Pour raconter une histoire, par exemple, ils appuient sur le «rond rouge » et s’enregistrent,« une fonction qui motive les plus timides et même les germanophones à s’exprimer» remarque Choussila Bordeaux, leur maîtresse.

Ou bien encore, deux par deux, les élèves s’entraident pour taper des mots et plus tard des phrases sur le clavier. Un enfant dit le nom de la lettre, l’autre cherche sur le clavier. Les enfants se corrigent mutuellement.

La création de livres numériques avec les tablettes n’est pas en reste. Et le résultat qui en découle est que les temps consacrés au langage se multiplient, dixit leur maîtresse.

L’IPAD à la maternelle est un projet-pilote, mis en place par Choussila Bordeaux après avoir eu le feu vert du proviseur du Lycée Français Jean Renoir de Munich.

« C’est un outil formidable, qui complète la boîte à outils classique en grande section.
Les enfants visualisant ce qu’il savent déjà faire, on pratique l’évaluation positive, et cela apporte une confiance en soi aux plus effacés. L’enregistrement représente une valorisation de l’oral. Le numérique se met ainsi au service du langage. En plus, nous exportons les résultats des productions orales via des petites vidéos aux parents. Nous constatons une réelle motivation, une vraie implication des enfants

En cette fin de premier trimestre de mise en place de la tablette en grande section de maternelle, Madame Bordeaux reconnaît qu’elle présente plusieurs avantages. D’une part, un aspect ludique des apprentissages, d’autre part une participation plus active des enfants à l’oral, totalement en phase avec les recommandations des programmes actuels de l’Éducation Nationale. Les enseignants sont en effet de plus en plus sensibilisés à l’importance de la maîtrise du langage oral en maternelle pour favoriser l’apprentissage de la lecture au CP.

La tablette numérique: un outil ludique, un apprentissage efficace et une bonne communication avec les parents. Ça ne vous donnerait pas envie de retourner à la maternelle ?

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Points presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *