A Secondigny, l’école s’ouvre au numérique

MOTIV SOLUTIONS a sélectionné cet article, qui nous fait part de l’équipement récent de l’école La Charmille (département des Deux-Sèvres), avec 14 tablettes tactiles, destinées à l’ensemble des enseignants et des 180 élèves.

numerique tete 3

Un exemple de pédagogie numérique qui intéresse l’académie.

Utiliser des outils numériques pour les élèves d’une commune rurale. C’est le pari de l’école primaire La Charmille, à Secondigny, qui s’est dotée depuis septembre de quatorze tablettes tactiles à destination des enseignants et des 180 élèves.

L’idée est venue de Benoît Picard, directeur de l’établissement scolaire. « J’ai proposé d’apporter de nouveaux supports lors d’un conseil d’école. Les collègues ont tout de suite trouvé cela intéressant », précise-t-il. L’investissement a coûté 2.800 €, pris en charge intégralement par l’Association des parents d’élèves.

Des applications en français, maths, anglais…

En maternelle comme en primaire, les tablettes sont désormais intégrées aux cours. Et s’ajoutent aux 20 ordinateurs et aux vidéoprojecteurs mis à disposition des huit classes. Les enseignants proposent aux écoliers des exercices sur diverses applications : français, mathématiques, anglais, calcul mental, sécurité routière… Et chaque mois, l’équipe pédagogique se réunit pour faire une veille sur de nouveaux logiciels.
« Ce changement de support attire et motive l’apprentissage des élèves », témoigne Magali Guilbaut, professeur des écoles. Mieux, le numérique permet à l’écolier d’être autonome. « Ils peuvent s’auto-évaluer, savoir s’ils se sont trompés », confie Solène Bonneau, qui gère la classe Ulis*. En tout cas, cela fait le bonheur de Gaël, 10 ans, en CM1 : « C’est mieux pour apprendre. »
Cette expérimentation du numérique intéresse de près l’académie de Poitiers. Pour preuve, le recteur, Jacques Moret, était de passage dans l’établissement, mardi matin, accompagné de Franck Picaud, Dasen (directeur académique des services de l’Éducation nationale), et d’élus locaux. « C’est un complément par rapport à ce qui existe déjà et une manière de réinventer l’apprentissage de l’élève. » De quoi l’inciter à développer l’usage du numérique rapidement dans d’autres écoles et les collèges.
De son côté, le directeur de La Charmille souhaiterait acquérir quatorze tablettes supplémentaires. « Nous allons tout faire pour que cette école puisse en avoir », promet Jacques Moret.

Ce contenu a été publié dans Points presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *