L’ENT, un outil de médiation culturelle

L’ENT est un espace qui permet d’établir une relation entre les élèves et les différents pôles culturels, il devient ainsi un outil de médiation culturelle. Le  professeur de discipline ou le professeur documentaliste peut ainsi faire le lien entre le public (les élèves) et l’œuvre (les différents domaines culturels). L’ENT peut devenir un espace motivant que l’élève consulte lorsqu’il souhaite s’informer, apprendre et travailler. L’élève peut prendre du plaisir à établir une interaction avec cet outil numérique qu’il peut consulter quand il veut et où il veut. C’est ce sujet qu’abordera Tania Mayer lors d’un ExplorCamp de l’Université d’été de Ludovia le mardi 28 août.

De par sa spécificité, l’ENT permet :
–    D’informer les élèves ainsi que les enseignants sur la programmation culturelle locale (cinéma, théâtre, expositions, conférences….) par l’intermédiaire de l’espace établissement visible par l’ensemble de la communauté éducative ainsi que de l’espace « Actualités du CDI » où les informations sont essentiellement ciblées pour les élèves.
–    De créer une interaction entre les élèves ou entre les élèves et les enseignants, grâce à des discussions dans un forum ou en utilisant la messagerie. A partir d’un spectacle, d’un film, d’un thème, etc,  les élèves sont amenés à échanger leur point de vue, leurs impressions. Cette interaction, cette possibilité que donne l’ENT permet à l’élève d’avoir des relations sociales et ainsi de pouvoir prendre du plaisir en échangeant et en apprenant.
–    D’animer, de mettre en place des concours, des quiz, au sein de l’établissement scolaire (sur l’art, l’actualité, le patrimoine local…).
–    De mettre en valeur le fonds documentaire d’un CDI, en présentant par exemple les dernières acquisitions sous la forme d’un diaporama réalisé par les élèves avec leur avis.
–    De diffuser des publications d’élèves, des exposés, des bulletins thématiques, des journaux scolaires… Cela permet de valoriser le travail des élèves et de le diffuser largement.
–    De créer une dynamique autour d’un projet en créant un groupe de travail sur un thème transversal s’adressant à l’ensemble de la communauté éducative (sur le développement durable par exemple)  où chaque acteur peut apporter sa contribution. Cette dynamique peut également être envisagée sur plusieurs établissements avec un groupe inter-établissement.
–    De donner un accès à des ressources culturelles. L’ENT est ainsi perçu comme un portail  qui permet aux élèves de s’ouvrir sur le monde puisqu’il peut mettre à disposition des élèves  des liens vers des « jeux sérieux », des vidéos documentaires, des médias,  des quiz de culture générale… Tout ce qui peut aiguiser leur curiosité personnelle et leur permettre d’acquérir une culture personnelle de manière ludique.

L’ENT permet de faire le lien entre ce que l’on apprend à l’école et ce que « l’on apprend en grandissant (André Tricot) » puisqu’il permet à l’élève d’élaborer des connaissances nouvelles à son gré lorsqu’on met à sa disposition des ressources culturelles qu’il peut consulter s’il le souhaite, quand il le souhaite et où il le souhaite. L’objectif étant d’amener l’élève à éprouver du plaisir et de la motivation dans une situation d’apprentissage.

Ce contenu a été publié dans Points presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *